Bonjour du jour!

     Il est temps de vous parler des pulls que j'ai tricotés au printemps, avant que l'automne ne montre le bout de son nez (ce vicieux est arrivé sans prévenir au premier septembre deux années de suite, alors si ça se trouve, je n'ai plus beaucoup de temps!). Aujourd'hui, c'est tricot-littérature avec le modèle Zweig de Caitlin Hunter - patron payant sur Ravelry, en anglais.

zweig_4_medium2Image issue du site Ravelry

     J'aimais beaucoup l'esthétique des photos, la présentation avec aquarelle, mais le modèle en lui même ne m'avait pas spécialement attirée. Et comme beaucoup de tricoteuses s'étaient ruées dessus, je commençais à faire l'anti de base, genre "très peu pour moi, sans façons". Puis à force de voir les différentes versions fleurir sur le web et les différents KAL autour du patron, je l'ai petit à petit trouvé irrésistible :)

IMG_7815Quoi que c'est donc?

     C'est un pull tricoté en laine fingering (400 mètres ou 400 yards pour 100 grammes), qui se tricote de haut en bas (top-down) avec des aiguilles 3,75 mm. On commence avec les côtes de l'encolure, puis des rangs raccourcis pour creuser un tout petit peu le col devant, puis un tout petit motif de jacquard en triangles (j'ai pour ma part trop serré mes fils, on dirait plutot des petits arcs de cercle), puis une très belle dentelle en mailles torses, de nouveau du jacquard, cette fois avec un motif de rectangles, puis un point avec de petites torsades sur tout le reste du pull. Je l'ai tricoté en taille XS comme souvent pour les pulls de cette épaisseur, que je porte à l'inter-saison tels quels et en hiver sous un plus gros gilet.

IMG_7805recEn quoi que c'est donc fait?

     Le vert très foncé est teint à la main par la marque Malabrigo, qualité Sock (du mérino traité anti-feutrage), coloris Alcaucil. J'en ai utilisé un tout petit peu plus que deux écheveaux, donc j'ai un énorme reste qui finira un jour dans un châle probablement. Il est très doux, mais c'ets une laine qui bouloche assez rapidement. Je m'en fiche pas mal, mais je le signale pour ceux que ça dérange...

     La couleur contrastante, c'est aussi de la laine teinte à la main par Tôt le matin, en qualité Sock également (même type de fil). C'est un coloris que je lui avais demandé de teindre sur mesure pour une marinière, sur une base blanc cassé avec de minuscules touches d'orange et de noir et dont il me restait beaucoup de laine. Le fil est plus fin que la malabrigo, ce qui fait encore plus ressortir la dentelle. J'ai dû en utiliser une petite cinquantaine de grammes, mais je ne suis pas complètement sûre - spontanément j'ai souvenir d'en avoir utilisé beacoup moins, mais c'est ce que j'ai noté sur Ravelry...

IMG_7807Pourquoi qu'il n'est pas tout à fait comme les autres?

     Parce que j'aime les pulls ajustés! J'ai donc séparé les manches et le corps un peu plus tôt que sur le modèle (dès la fin du second jacquard) pour ne pas avoir l'effet chauve-souris. J'ai un peu évasé le bas du corps avec trois séries d'augmentations le long des côtés (+12 mailles au total) pour qu'il ne rebique pas car j'ai le popotin un poil plus large que mon tour de poitrine. Ça écarte légèrement les motifs, mais encore une fois je n'en ai cure!

     J'ai aussi modifié les manches qui ont normalement un effet ballon: tricotées tout droit avec de nombreuses diminutions au poignet. Je trouve que ce n'est pas du tout compatible avec la vraie vie, donc j'ai fait des diminutions progressives tout le long des manches, encore une fois en montant beaucoup plus de mailles que sur le patron sous les bras pour compenser mon tricot trop serré et mes muscles "imposants" :p J'ai comme à mon habitude terminé les côtes avec un rabat élastique à l'aiguille ("invisible ribbed bind off").

zweigbryumEt est ce que c'est portable?

     Je l'ai beaucoup porté au printemps, j'ai toujours eu des commentaires ébahis lorsque j'ai dit que c'est moi qui l'avais fait. Je crois que c'est le pull qui "en jette" le plus de ma garde robe... Je regrette juste d'avoir trop serré le premier jacquard, ce qui fait que le pull remonte pas mal sur le col quand je lève les bras ou que je retrousse mes manches, ce qui m'arrive souvent et qui me fait préférer les montages en raglans, plus adaptés à mes mouvements quotidiens et à ma morphologie. Je le porte à vrai dire au moment où j'écris ces lignes, il est donc loin d'être remisé au fond de mon étagère!

Je vous souhaite une douce fin de mois!