3

Le trajet de la journée, un peu flou...

     Après une deuxième nuit de trouille (pour moi hein, le canard ça va, il gère) à 700 mètres d'altitude, nous nous sommes remis en route en montée vers Rovere Veronese (843 mètres) et Velo Veronese  (1090 mètres) sous un beau soleil. Nous nous sommes fait offrir du sel, avons vu une bonne soeur jouer au volley avec les petites ados du village et avons partagé la route avec un nombre incalculable de motards. Après avoir franchi le col, nous sommes redescendus vers Selva di Progno (550 mètres), en partie par la route où il y avait beaucoup moins de motards, et pas une voiture, puis par un sentier qui s'est avéré être un véritable pierrier à pic. Jambes flageolantes, nous avons trouvé une aire de pique nique au bord de la rivière (indiquée par un pépé qui nous a tout expliqué lentement en italien et on a tout compris) pour poser la bâche pour la nuit. Le canard a réussi à me convaincre d'aller jusqu'au café et bien m'en a pris car le patron nous a offert des petits sandwiches et des bières, pour finalement refuser catégoriquement que nous le payions! Nous sommes toujours étonnés par la générosité et l'hospitalité des gens.

     Ainsi s'est achevée notre journée...

IMG_5663

IMG_5669

IMG_5671

IMG_5673

Youhou, encore de la neige!

IMG_5681

IMG_5690

IMG_5699

Le début innocent du sentier atroce

IMG_5702

IMG_5703L'arrivée à Selva