cr_pes_038


     Ces sandales sont venues remplacer feu la dernière paire, décédée l'an dernier. Elles ont connu les ruelles de Strasbourg, puis les longues heures de train. Pour enfin battre le pavé marseillais, la Malmousque et l'Estaque. Pour revenir à Strasbourg (via de nouvelles loooongues heures de train), et visiter le parlement européen en compagnie du frérot, puis le sommet de la cathédrale.

Accessoirement, j'ai perdu mon pari crochet, à 14 carrés près.

Demain, c'est cinéma. Ou photos marseillaises. Ou un autre jour.
Parce que demain c'est la rentrée...