robe


       Pressée que j'ai été la semaine dernière, je n'ai toujours pas eu le temps de vous parler de la journée Glamour. Beaucoup de filles savent ce que c'est, mais je précise quand même: dans le magazine Glamour du mois de juin, il y avait une carte qui donnait des réductions dans plusieurs boutiques pour la journée du 22 mai (pas de logique entre les dates, c'est normal).
    Je me suis donc accordé une petite heure flânerie en sortant du boulot au centre commercial mardi dernier. Dans les boutiques participant à l'opération, il y avait peu d'enseignes qui m'intéressaient mais je suis quand même allé faire un tour à Etam. J'ai renouvelé mon stock de culottes et dans le rayon vêtements, j'ai essayé tout ce qui me plaisait, sans exception. Alors soit c'est très mal taillé, soit c'est moi qui suis très mal fichue, mais rien ne m'allait. Evidemment, je me refuse à croire que tout à coup, plus aucun vêtement ne me va. C'est donc Etam qui fait des vêtements étranges.
    Je me suis donc dirigée vers la sortie du magasin, un peu fâchée je dois l'admettre. Mais pour sortir, on passe à côté du rayon avec des fringues un peu plus élaborées. J'ai quand même jeté un oeil. Je n'aurais peut être pas dû puisque j'y ai déniché une jolie petite robe, qui ne ressemble pas du tout à ce que je porte d'habitude. Et miracle, elle m'allait. Et j'ai même trouvé une occasion de la porter ce week end. Et je ne me sentais presque pas déguisée...

    Comme quoi finalement, ma vie n'est pas si abominable. Tant qu'on me laisse acheter quelques vêtements de temps en temps, je me porte comme un charme!